L’Alliance Française de Reykjavík recherche un(e) enseignant(e) de français précoce, en français langue étrangère et en français langue maternelle.

 

Descriptif du poste :

  • Enseigner aux enfants et aux adolescents (de A1 à B2) le FLE et le FLM et assurer quelques cours thématiques ;
  • Participer à l’organisation des sessions des examens du DELF-DALF (adultes, junior, prim) ;
  • S’impliquer dans les activités culturelles de l’Alliance Française : portes ouvertes, journée de la francophonie, etc.

 

Volume horaire :  

5h – 10h de cours par semaine (environ)

 

Durée :
10 mois (renouvelable)

 

Diplôme souhaité :
Master 1 ou 2 de FLE

Habilitation d’examinateur-correcteur DELF-DALF

 

Compétences et qualités requises :

  • Expérience avérée de l’enseignement du FLE tout public (enfants, adolescents, adultes) et du FLM ;
  • Connaissance du CECRL, des méthodes de FLE et des approches communicatives et actionnelles ; créativité et autonomie pédagogiques ;
  • Connaissance de la pédagogie différenciée ;
  • Savoir prendre en compte les différences culturelles, en particulier du public enfant ;
  • Connaissance suffisante pour l’utilisation des outils informatiques ;
  • Bonne culture générale ;
  • Langues : français langue maternelle, anglais B2 requis ;
  • Sens du contact ; esprit d’innovation ; disponibilité ; dynamisme ; esprit d’équipe ; flexibilité/adaptation ;
  • Expérience d’expatriation réussie.

 

Poste à pourvoir à partir de septembre 2019

 

Démarche à suivre pour présenter sa candidature :

Envoyer par courriel le dossier de candidature (CV + photo + lettre de motivation + coordonnées complètes, dont si possible identifiant Skype + lettre de recommandation)

avant le 10/06/2019 à : jfr@af.is et candidature@af.is

 

Entretien : juin 2019

Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas pris en compte.

 

Remarques sur le poste :

Pour ce poste, l’Alliance Française de Reykjavik privilégiera les candidats qui résident déjà en Islande.

L’Alliance Française de Reykjavik est un établissement de taille modeste. L’offre de cours dépend du nombre d’inscriptions et peut donc varier selon les sessions. Tous les professeurs ont un statut de vacataire (travailleur indépendant) ; ils doivent personnellement s’acquitter auprès des autorités administratives islandaises de leurs cotisations sociales et de leurs impôts sur le revenu.

Par ailleurs, le niveau de vie est très élevé à Reykjavik : les enseignants ont souvent un second emploi d’appoint. Principalement en raison de l’activité touristique, il peut être assez difficile de trouver un logement en centre-ville et les loyers sont chers : la colocation est assez répandue. Il n’y a pas d’école française à Reykjavik.

 

20/05/2019